samedi 27 février 2010

Un quartier gascon dans un village bas-navarrais



Frontière linguistique entre basque (au Sud) et gascon (au Nord).
Taille initiale

Nous nous intéressons au quartier noté d'un point dit "Les Barthes". Quartier de la commune bas-navarraise d'Orègue, en bordure du bois de Mixe, sur les bords de la Haranne (ou Laharanne), avant que celle-ci ne forme avec l'Arbéroue le Lihoury qui arrose Bidache.


"Les Barthes"

Les barthes d'Orègue sont encore dites de "culture gasconne" dans cette présentation d'Orègue :
Lien

A 30:40, le maire du village Monsieur Camou (un nom gascon) parle des langues parlées à Orègue dont le gascon. Je n'entends guère le basque comme dirait Montaigne mais dans le fichier son, il me semble que le nom basque de ce quartier est "Barta" (pour écouter la version non-traduite, basculez le site en version basque). Il n'y a que rarement la marque du pluriel en basque. Remarquez que la commune de Bardos au Nord, plutôt bilingue, mais basque en majorité, tire son nom de cette racine pré-indo-européenne bart (bard après sonorisation après latérale) suffixé avec -os, suffixe basco-aquitain.

En effet, l'on peut dire d'une certaine manière que la culture gasconne a pénétré en Pays Basque profond via les petites vallées autour des affluents de l'Adour.

Ainsi le quartier des Barthes est en contact étroit avec les quartiers gasconophones du Bois de Mixe (le bois de Tartas, toponyme vascon bien connu : tarte=pin) qui dépendent de Bidache ainsi qu'avec les hauteurs du Touron de La Bastide-Clairence.
La toponymie est donc mixte : Casaubonborda, Santon, Canton, Sincaou, Castremont, ... sont parmi quelques noms de maisons de ce petit quartier aux racines gasconnes.



Le quartier de Laharanne

Le nom du ruisseau Laharanne interpelle. Laharanne est un quartier de la commune basque d'Orègue.
A première vue, on pense à un toponyme basque formé sur laharr=ronce, mais que ferait-on de ce suffixe -ana que l'on identifie mal ?
Et même si cela est possible et assez anecdotique, pourquoi la perte des deux r ?

Laharanne est également un patronyme béarnais de la région de Sauveterre.
Soit, ce ne serait pas le premier patronyme de l'Ouest béarnais qui cacherait un toponyme basque.
Mais si l'on met en parallèle la distribution de ce patronyme avec celui de Lahéranne, l'on se rend compte que l'on est en face de deux variantes d'un même nom.
Anciennement il y a également eu des Laharanne dans les communes voisines de La Bastide-Clairence et de Bardos.

Que conclure ? Ce quartier d'Orègue a pris le nom d'une maison au nom probablement gascon (peut-être "La Fernande" qui donne bien La Hérane, déformé en La Harane).
Il existe de nombreux "La Herrane" en pays gascon, il faut donc admettre la disparition des deux r. Et que Laharanne en est une forme secondaire (rendue possible par la tendance gasconne à ouvrir e devant rr).

On aurait donc le témoignage de l'extension gasconne en terre navarraise, probablement un effet tâche d'huile induit par la création de La Bastide-Clairence. Rien d'anormal quand on trouve des maisons d'Orègue dites Hitta, Lamarkania, ...

Mais les choses sont plus complexes : le ruisseau dit "Le Harane" qui coule à Sare vient fournir la solution à mon avis. Justement, le ruisseau en contre-bas de Laharanne est dit "Ruisseau de Laharanne". Le toponyme originel est donc probablement le nom du ruisseau et sa signification est claire : (h)arana=la vallée. Le contexte ouest-gascon a interprété "Le Harana" en "La Haranne". Tout cela est très intéressant et illustre bien la déformation que peuvent subir les toponymes basques en gascon. Et accessoirement l'on confirme la présence de noms de famille basques en Béarn.

1 commentaire:

  1. Heya! I just wanted to ask if you evеr have any iѕѕues with
    hackers? Mу last blog (worԁprеss) waѕ
    hacked аnԁ I ended up losing seνeral ωeeks
    of hаrd work due to no ԁata bacκuр.
    Dо you havе anу solutions to ѕtop hаckeгs?


    my ωebpagе xoops.bz

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à commenter et à me corriger.