mardi 16 mars 2010

Etude succincte des patronymes d'oc

Le moins que l'on peut attendre de l'existence d'une civilisation occitane serait des noms de famille communs, en dépit des variations linguistiques. C'est le cas du Portugal, où du Nord au Sud, ce sont les mêmes noms. C'est le cas également des pays castillans, des pays germanophones, des pays flamands, ... C'est le cas des voisins catalans.

Ce n'est pas le cas de la dite Occitanie. A la Provence qui fait le choix des anthroponymes comme l'Italie du Nord, s'oppose la Gascogne aux noms de famille descriptifs tout comme les patronymes basques. Ce sont là les deux pôles principaux.

Petit échantillon :

Puy-de-Dôme (Auvergne) :
http://www.geopatronyme.com/hitdept/63

- Faure : un métier (forgeron)
- Martin : un anthroponyme
- Roux : une caractéristiques physique
- Boyer : un métier (bouvier)
- Tixier : un métier (tisserand)

Aude (Languedoc) :
http://www.geopatronyme.com/hitdept/11

- Marty : un anthroponyme
- Raynaud : un anthroponyme (germanique Raginald)
- Vidal : un anthroponyme
- Fabre : un métier (forgeron)
- Bousquet : un lieu-dit (bosquet)

Landes (Gascogne) :
http://www.geopatronyme.com/hitdept/40

- Dupouy : un lieu-dit (latin podium>poi)
- Lalanne : un lieu-dit (la lande)
- Lafitte : un lieu-dit (la borne)
- Laborde : un lieu-dit (la grange)
- Labat : un lieu-dit (la vallée)

Creuse (Limousin) :
http://www.geopatronyme.com/hitdept/23

- Moreau : un anthroponyme
- Petit : une caractéristique physique
- Martin : un anthroponyme
- Giraud : un anthroponyme
- Tixier : un métier (tisserand)

Alpes de Haute Provence (Provence) :
http://www.geopatronyme.com/hitdept/04

- Blanc : une caractéristique physique
- Roux : une caractéristique physique
- Martin : un anthroponyme
- Arnaud : un anthroponyme
- Michel : un anthroponyme

Aveyron (Guyenne) :
http://www.geopatronyme.com/hitdept/12

- Fabre : un métier (forgeron)
- Bousquet : un lieu-dit (bosquet)
- Marty : un anthroponyme
- Costes : un lieu-dit
- Delmas : un lieu-dit

Il y a au moins une fracture nette entre Ouest et Est : l'Ouest, pays atlantique et de montagnes reste fidèle au vieil univers aquitano-celte qui décrit l'environnement. L'Est est soumis aux innovations romano-germaniques qui font de l'individu le centre du corps social. La Gascogne et le Pays Basque sont même caricaturaux dans l'obsession descriptive des patronymes : la quasi-intégralité des patronymes gascons, comme les patronymes basques, tirent leur origine d'une maison-souche dont le nom décrit la situation topographique, à la base du droit pyrénéen.

D'ailleurs, les patronymes gascons semblent souvent n'être que des traductions des patronymes basques : prenons les patronymes basques les plus répandus et constatons leur équivalent gascon.

Etcheverry <> Cazenave (Maison neuve)
Sallaberry <> Sallenave (Maison neuve)
Amestoy <> Tauzia (Lieu planté de chênes tauzin)
Etchegaray <> Casadessus (Maison d'en haut)

1 commentaire:

  1. C'est parlant, presque saisissant, même, sur la différence gasconne !
    Entre parenthèses, on voit la puissance des outils informatiques au service de l'historien.
    Avec tout ça, la science devrait progresser plus vite !-)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à commenter et à me corriger.