mercredi 8 septembre 2010

Autour du toponyme souletin Larrebieu

Larrebieu est un hameau souletin des collines de la vallée du Saison, non loin du Béarn. La toponymie de la commune est d'ailleurs par endroits gasconne : Laplume, Bou, Poutou, Béthulard, Abbadie.

Le nom basque est Larrabil (larra + bil : "lande arrondie") qui décrit parfaitement le site. Larrebieu ("Larrebiou" en gascon) est évidemment la gasconnisation de l'étymon basque avec vocalisation de la latérale finale. En basque, le nom d'habitant est également pris au gascon : on dit "Larrebies" en concurrence avec "Larrebiltar".


Larrebieu en venant d'Arrast

Larrabil donne probablement le patronyme béarnais Larbiou, forme contractée de Larrebiou, fréquent en Aspe et du côté de Navarrenx, ainsi que les lieux-dits béarnais homonymes (Larbiou à Sarrance et à Séméacq-Blachon, ce dernier ne figurant toutefois pas au cadastre napoléonien).

Il est plus malaisé d'expliquer de la sorte les lieux-dits gersois pourtant homonymes : Larrebiou à Saint-Lizier-du-Planté, Larrebeou à Scieurac-et-Flourès.
Mais que signifierait alors en gascon du gers "l'arrebiu" ? Par contre, Larrebelle (Larrebila, avec article basque -a) à Léon (40) est plus probable.

Pas de maisons nobles au Moyen-Âge à Larrebieu. Les maisons fivatières portent en grande majorité des noms basques et existent toujours pour la plupart : "lostau dardoya" (Hardoy), "lostau daccquerbiscay" (Arkabisquey), "cabalaynh" (Sabalain), ...

Deux maisons au nom roman cependant : "Castelan" et "Bethulard", ce dernier étant peut-être un assemblage bilingue sur le latin pour bouleau - bethulus - et le basque larre=lande.

Une maison de Larrebieu - "behetie juzon" - était fivatière de la maison noble d'Espiute en Béarn dite "lostau de cheverrie domenger" dans le Démembrement béarnais de 1385, autrement dit Etxeberri(a), et dit "cazenave d'espiute" dans le texte gascon souletin du Censier gothique.
Autrement dit, on a la preuve que l'on passait d'une langue à l'autre pour les termes transparents.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à commenter et à me corriger.